Une mousse non polluante !

Après un travail d’investigation, j’ai pu répondre à une question que beaucoup de personnes se posent !

Dans un précédent article je pose la question de la provenance d’une mousse sur le Doubs qui vous a fait beaucoup réagir !

J’ai remonté la rivière jusqu’à Rang…et là surprise encore de la mousse !! Mais rien entre Rang et la commune de L’isle sur le Doubs !

Cela répond déjà à une question ! Pas de pollution sur la commune de Pays de Clerval ! Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent la production de mousse sur le Doubs à Clerval, ne provient pas d’une industrie ou d’une pollution volontaire !

Mais alors d’ou vient elle ?

Pour répondre à cette question l’association de pêche du secteur A.A.P.P.M.A m’a répondu ! Merci d’ailleurs au Président Mr Petit Philippe pour sa participation !

Il s’agit d’une production naturelle de mousse qui se forme sur le Doubs ! Voici l’article communiqué par l’association !

En conclusion… il faut toujours être prudent sur l’avancée d’une théorie ! Pour ma part j’espère avoir pu répondre à une intrigue de la vallée !

Bonne lecture !

« Ce sont les matières organiques comme les plantes aquatiques, les feuilles mortes et les algues, en décomposition, qui en sont responsables. En effet, lorsque les bactéries décomposent ces matières, les lipides (gras) remontent à la surface en raison de leur densité plus faible que l’eau et de leur caractère hydrophobe (que l’eau ne mouille pas). Ces substances engendrent une réduction de la tension à la surface de l’eau, aussi appelé effet surfactant. En présence de vent et/ou de vagues, l’air se mélange à l’eau dont la tension de surface est réduite, et une mousse épaisse se forme.

Une mousse naturelle aura une couleur de blanchâtre à brunâtre. Le tannin provenant des plantes cause la variation en couleur. Elle est persistante, légère, non visqueuse au touché et a généralement une odeur terreuse ou de poisson. La mousse causée par les détergents aura plutôt une couleur blanche et a une odeur parfumée.

Certain milieux et temps de l’année sont plus propices à l’apparition de mousse en milieu naturel.
Des endroits marécageux, des lacs où l’on retrouve beaucoup de plantes aquatiques et d’algues ainsi que les cours d’eau qui découlent de ceux-ci sont reconnus pour en produire. Toutefois, la mousse peut aussi se former dans des ruisseaux très clairs ou des lacs très clairs avec peu de plantes aquatiques. Dans le cas des rivières, la présence de chutes, rapides et les changements de vitesse peut suffire à faire apparaître de la mousse.
Pour ce qui est du temps de l’année, la mousse peut apparaître suite à différents événements saisonniers ou météorologiques. La chute des feuilles à l’automne et les chaudes températures d’été qui accélèrent la décomposition en sont des exemples. Il est fréquent d’observer de la mousse suite à de fortes précipitations qui apportent beaucoup de matières et d’éléments surfactants dans les plans d’eau par les eaux de ruissellement. La pluie intense contribue à l’oxygénation de l’eau et à la formation de mousse.
« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close